Forum Environnemental National: deux jours de climat, d’énergie et de paix


Pendant 48 heures, le parc national verdoyant de Bamako était plus vert que la normale. Plusieurs centaines de personnes vêtues de la couleur de l’espoir ont assisté à la septième édition du Forum National de l’Environnement (FENA)

« Nous ne récoltons plus ce que nous semons dans nos champs ».

Les paroles du Dr. Ibrahim Togola, Président du FENA, ressemblent à un sombre avertissement contre le grand défi auquel le monde est confronté: le changement climatique.

Au Mali, cela a entraîné une baisse tangible de la production agricole, a déclaré M. Togola, lors de la séance d’ouverture du 7ème FENA (Forum national de l’environnement) dans le parc national de Bamako.

Il a proposé un effort concerté de tous les Maliens pour s’attaquer au problème: « Les communautés locales et la société civile doivent s’asseoir et discuter avec les responsables politiques pour discuter des défis auxquels nous sommes confrontés ».

La ministre de l’Environnement, Mme Keïta Aida Mbo a répondu à l’invitation et a déclaré dans son discours que le partenariat multipartite qui est à l’origine du FENA « est une manifestation de la même vision et de l’intérêt commun que nous avons tous pour la préservation de l’environnement et la lutte contre les effets néfastes du changement climatique « .
Après la session d’ouverture, la ministre a été guidé à travers l’exposition colorée du forum de produits respectueux de l’environnement comme le beurre de karité des coopératives féminines, les confitures et sirops, les lampes à énergie solaire et les poubelles fabriquées à partir de vieux pneus de voiture.

Elle a été visiblement impressionnée par plusieurs des 25 stands présentant des idées vertes innovantes, suivie de près par les journalistes de plus de 10 stations de radio maliennes, 4 journaux et ORTM.

(Voir le clip d’ORTM ici: http://news.abamako.com/v/59675.html)

Jours verts, verts

Une grande poignée de conférenciers, panélistes, exposants et personnes ressources ont participé à cette 7e édition du FENA, axée sur des thèmes tels que: le changement climatique, la transition énergétique, la migration dans le contexte des défis climatiques au Sahel.

L’événement s’est déroulé sur fond de musique de kora dans les salles de débats et dans une atmosphère de paix, de convivialité et d’engagement passionné.

La joie de la réunion était également grande parmi les centaines de participants venus de partout au Mali. Ils se promenaient dans les allées bien entretenues du parc national luxuriant en boubous verts, robes et chemises en allant vers et venant des deux lieux décorés en vert où les panels se tenaient. La couleur verte était omniprésente pendant les deux jours et a rehaussé la beauté du parc national.

Au cours des panels, les conférenciers, les panélistes et l’auditoire ont échangé des points de vue. Le désir de poser des questions et de commenter les sujets sur la table était si intense que de nombreuses séances ont été prolongées au-delà du délai initialement prévu.

L’idée derrière ce grand événement est double: échanger des idées et des points de vue et se sensibiliser mutuellement, et surtout, au niveau politique sur le sérieux défi que pose le changement climatique dans différentes régions du Mali.

Un documentaire a été montré à l’auditoire concernant le pacte que plusieurs politiciens maliens et candidats aux élections présidentielles de juillet ont signé. L’objectif du pacte est de renforcer les ressources naturelles et de promouvoir un environnement sain pour le développement durable au Mali.

Déclaration du Forum

Les panels et les discussions ont été synthétisés dans une déclaration finale du forum qui stipulait:

«Nous reconnaissons tout le chemin parcouru par le FENA depuis sa mise en place en 2006 et les efforts de toutes les parties prenantes.

Nous nous engageons à faire du FENA un outil permanent de plaidoyer pour les opportunités de financement dans la lutte contre le changement climatique, en améliorant la gestion des ressources naturelles et en prévenant les conflits et les migrations.

Nous demandons au ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable de nous assister dans nos efforts pour améliorer notre capacité à percevoir, rechercher et financer notre lutte contre le changement climatique  »

Le FENA est une initiative de Mali-Folkecenter Nyetaa en collaboration avec le Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable et le RESO Climat Mali, qui regroupe quelque 130 ONG et associations, dont la plupart ont participé au forum.

 

National Environmental Forum: two days of climate, energy and peace


For 48 hours the leafy National Park in Bamako was more green than normal. Several hundred people dressed in the color of hope attended the seventh edition of the National Environmental Forum (FENA)

“We do no longer harvest what we sow in our fields”.

 

The words of Dr. Ibrahim Togola, President of FENA, sounds a somber warning against the great challenge the world is facing: climate change.

In Mali this has resulted in a tangible drop in agricultural production, said Dr. Togola, during the opening session of the 7th FENA (National Environmental Forum) in the National Park in Bamako.

He proposed a concerted effort by all Malians to tackle the problem: « Local communities and civil society must sit down and talk with responsible politicians to discuss the challenges we face”.

The Minister for Environment, Mrs Keïta Aida Mbo took up the invitation and said in her speech that the multi-stakeholder partnership that is behind FENA “is a manifestation of the same vision and common interest that we all have for the preservation of the environment and the fight against the harmful effects of climate change ».

After the opening session the minister was guided through the forum’s colorful exhibition of environmentally conscious products like women’s cooperatives shea butters, jams and sirops, solar-powered lamps and garbage containers made from old car tires.

She was visibly impressed by several of the 25 stalls exhibiting innovative green ideas, closely followed by journalists from over 10 Malian radio stations, 4 newspapers and ORTM.

(See the clip from ORTM here: http://news.abamako.com/v/59675.html (in French))

 

Green, green days

A big handful of speakers, panelists, exhibitors and resource persons participated in this 7th edition of the FENA, that focused on themes like: Climate change, energy transition, migration in the context of the climatic challenges in the Sahel.

The event proceeded to the backdrop of kora music playing in the debate venues and an atmosphere of peace, friendliness and passionate engagement.

The joy of reunion was also great among the several hundred participants from all over Mali. They strolled the neat paths of the lush National Park in green boubous, dresses and shirts on their way to and from the two green decorated venues where the panels were held. The color green was omnipresent for the two days and enhanced the beauty of the National Park.

During the panel sessions speakers, panelists and the audience exchanged engaged views. The desire to ask questions and to comment on the topics on the table was so intense that many sessions were stretched beyond the originally planned time limit.

The idea behind this large event is two-sided: to exchange ideas and views and to sensitize one another and not the least the political level on the serious challenge that climate change poses in different regions of Mali.

A documentary was shown to the audience concerning the pact that several Malian politicians and candidates for the presidential elections in July have signed. The aim of the pact is to enhance natural resources and promote a healthy environment for sustainable development in Mali.

 

Declaration from the Forum

The panels and the discussions were synthesized in a final declaration from the forum that stated:

« We recognize how far FENA has come since it was put in place in 2006 and the efforts of all stakeholders.

We pledge to make FENA a permanent advocacy tool for funding opportunities in the fight against climate change, enhancing natural resource management and preventing conflicts and migration.

We ask the Ministry of Environment, Sanitation and Sustainable Development to assist us in our efforts to improve our capacity to perceive, research and fund our fight against climate change,  »

FENA is an initiative of the Mali-Folkecenter Nyetaa in collaboration with the Ministry of Environment, Sanitation and Sustainable Development and RESO Climat Mali, that consists of some 130 NGOs and associations, most of whom took part in the forum.