La Journée mondiale de l’environnement 5 juin


« Il est  temps de passer à l’action. Mon message aux gouvernements est clair : taxez la pollution, cessez de subventionner les combustibles fossiles et arrêtez de construire de nouvelles centrales à charbon. Il nous faut passer à une économie verte. » – Antonio Guterres, Secrétaire General de l’ONU

Le 5 juin c’est la Journée mondiale de l’environnement.  Le thème de cette année est  « La pollution de l’air ». Au Mali, que pouvons-nous faire pour réduire la pollution atmosphérique?

  • Augmenter la production d’énergie à partir de sources d’énergie renouvelables (notamment solaire, éolien) et réduire la production d’énergie par les combustibles fossiles. Le gouvernement avec EDM devrait rapidement accélérer l’adoption à grande échelle des sources d’énergie renouvelable.
  • Investir dans des transports propres et interdire l’importation de vieux véhicules polluants dans le pays. Le gouvernement pourrait accorder des exonérations fiscales aux voitures, motos et tricycles électriques.
  • Mettre en place un dispositif de gestion durable des déchets solides et liquides dans toutes les villes du pays.
  • Planter des arbres! Les arbres réduisent considérablement la pollution de l’air et à l’équilibre de notre écosystème.

A nous, citoyens, de jouer notre part de responsabilité car tout ne peux pas être laissé à la responsabilité de l’État.

Notre Environnement détermine notre cadre de vie qui  à son tour détermine notre SANTE !

Un coup d’accélérateur pour l’adoption à grande échelle des énergies renouvelables au Mali!


La signature des avenants pour la construction de la centrale solaire de 33 MGW a Ségou Pelengana par les sponsors de la société  Ségou Solaire a eu lieu le jeudi 30 mai 2019 entre le Président Directeur Général de Ségou Solaire SA, M. Paul François Gauvin, et le Ministre de l’Énergie et de l’Eau du Mali, M. Sambou Wague, en présence des Premiers Ministres de la Norvège et du Mali, Mme Erna Solberg et Dr. Boubou Cisse.

Félicitations pour cette grande étape au Gouvernement de la république du Mali et aux promoteurs de Ségou Solaire SA dont: Africa Power, Scatec Solar Norvège et IFC/World Bank. Puisse cela ouvrir la voie pour de nombreuses centrales solaires similaires partout au Mali et en Afrique.

En réalité, l’Afrique doit ambitionner pour devenir la locomotive mondiale des énergies renouvelables tant elle est riche en ressources, tant ses besoins énergétiques pour son développement économique sont énormes.

L’Afrique doit montrer la voie de la croissance verte et ne pas prendre le même chemin que les pays industrialisés à travers une industrialisation polluantes. Cela passe par une vision et un leadership affirmés et aussi la formation des futurs cadres africains dans ce secteur énergétique, le tout combiné aux stratégies à court, moyen et long terme.