L’impact des activités humaines (extension des terres de culture, bois de chauffe, surpâturage, feux de brousse, et orpaillage) sur les ressources naturelles se traduit de plus en plus par l’érosion de la biodiversité. Selon les statistiques, plus de cent mille hectares (100 000 ha) de biomasse disparaissent en raison de l’activité humaine au Mali.

Il est donc primordial pour le MFC Nyetaa de contribuer à la gestion durable des ressources naturelles et des écosystèmes, de mettre en place les conditions nécessaires à l’élargissement de l’accès des populations à l’énergie propre et à l’eau potable, de promouvoir les activités génératrices de revenus comme alternatives à la surexploitation des ressources naturelles. Le MFC Nyetaa, dans son Programme Gestion Durable des Ressources Naturelles, soutient et offre des solutions innovatrices de gestion intégrée et durable des ressources naturelles basées sur l´engagement et la prise de responsabilités des communautés locales, le renforcement de leurs capacités, la promotion de projets de Partenariat Public Privé (PPP) et la mise en place de mécanisme de financement local durable.

Les projets et activités réalisés dans le cadre de ce programme traitent des thématiques portant sur :

  1. la gestion communautaire des forêts associée à l’agroforesterie ;
  2. l’agriculture durable et/ou la valorisation des terres anciennement défrichées ;
  3. le développement d’activités génératrices de revenus comme alternative à l’exploitation abusive des ressources ligneuses ;
  4. le développement d´alternatives énergétiques renouvelables et plus économiques ;
  5. la valorisation durable de forêts par l’aménagement et l’écotourisme ;
  6. la gestion durable des écosystèmes à haute valeur environnementale et des aires
    protégées ;
  7. l’agriculture améliorée et la gestion de l´eau pour renforcer la conservation communautaire des forêts ;
  8. le renforcement des capacités, de mise en place de système de communication communautaire à but d’Information-Education-Communication et de réseautage ;
  9. la sensibilisation des communautés sur les effets et impacts environnementaux de l’orpaillage à travers une plateforme multi-acteurs (Etat, Collectivités, Orpailleurs, Société Civile).

Projets en cours