« A travers les différentes formations dispensées par le MFC Nyetaa, j’ai acquis un certain leadership qui m’a permis d’avoir confiance en moi, et c’est pour cela que je suis aujourd’hui conseillère au niveau de ma commune »

Koyan Bagayoko1« Les activités de la coopérative Sinsibéré sont essentiellement axées sur la protection de l’environnement et la promotion de l’entrepreneuriat et le développement des femmes des trois communes (Bougoula, Dialakoroba et Sanankoroba.

Depuis que j’ai commencé les activités de la coopérative, je ne coupe plus du bois car j’ai pris conscience de ses effets néfastes. Les arbres sont très importants, ils doivent être entretenus afin d’atténuer l’avancée du désert.

La participation aux activités de l’association et de la coopérative Sinsibéré m’a apporté beaucoup de choses. A travers les différentes formations dispensées par les activités de MFC Nyetaa, j’ai acquis un certain leadership qui m’a permis d’avoir confiance en moi et c’est pour cela que je suis conseillère aujourd’hui au niveau de ma commune. Aussi, dans mon village sur les questions de femme je suis la chargée du village et je fais ce travail avec plaisir grâce à ces formations.

L’une des meilleures activités de la coopérative est la production du beurre de karité parce que nous les membres nous organisons cette production et les femmes gagnent un revenu et cela crée de l’emploi au niveau local. Aussi nos produits sont de bonne qualité car le projet nous a bien formées pour avoir la qualité. Je veux que la coopérative soit parmi les meilleures et soient en mesure de créer beaucoup d’emplois pour les femmes et les jeunes et aussi capable de faire des bonnes œuvres pour les villages.

Je voudrais continuer mes travaux au sein de la coopérative et au sein de la mairie, je veux être autonome et autosuffisante. Etre encore conseillère ou même maire car j’ai acquis une certaine expérience avec un renforcement de capacités, je peux assumer cette responsabilité.
Je veux que ma famille soit autosuffisante. Pour le Mali que la paix revienne, et qu’il ait plus de sécurité et que les maliens se donnent la main comme auparavant et que l’information passe. »